Stéphane Cordier – Le divorce au masculin

By mai 22, 2016Podcast

Stéphane Cordier

Le divorce au masculin

STÉPHANE CORDIER est coach en décroissance personnelle, ainsi que formateur, conférencier et coach en développement organisationnel.

Il est animateur d’une émission de radio entièrement dédiée à l’épanouissement personnel intitulée « Et si on en parlait ! », radio diffusée sur les ondes de radiomieuxetre.com chaque mercredi à 15 h.

Stéphane détient une Maîtrise en droit, il est titulaire du diplôme de Maître Praticien en PNL (Programmation Neuro-Linguistique) et a reçu une formation en développement organisationnel de HEC Montréal.

Il est formé à la thérapie de groupe en Gestalt par l’IQGT et à  l’intervention auprès des personnes en crise psychologique. Il a reçu également une formation à la Neuro-Sémantique issue des travaux de Michaël Hall.

Il est aussi certifié Animateur Agréé De Yoga Du Rire du docteur Kataria International School of Laughter Yoga.

Stéphane intervient depuis 6 ans, dans un centre de crise, auprès de personnes en situation de crise psychologique; en plus d’avoir animé des groupes de thérapie pour les hommes étant dans une dynamique de violence conjugale. Il est un membre actif du regroupement pour la valorisation de la paternité.

Son parcours et son amour pour l’humain font de lui un coach qui vous accompagnera avec authenticité et passion dans la rencontre avec vous-même.  Conscient du soutien spécifique qu’un homme rencontrera lors d’une séparation, Stéphane Cordier, s’est inspiré de son expérience pour créer des groupes de soutien pour les hommes vivant cette expérience de vie. C’est au travers de valeurs telles que la solidarité, la fraternité, la reconnaissance de nos pairs, le non-jugement et l’accueil, que les hommes pourront reprendre confiance et connecter leurs ressources pour sortir grandis de cette épreuve.

Titre : Coach en décroissance personnelle, ainsi que formateur, conférencier et coach en développement organisationnel.
Site web: stephanecordier.com

Laisser un commentaire

dix-sept + dix-huit =

Tous droits réservés