Robert Internoscia – Le monde invisible, pourquoi pas pour vous?

By octobre 5, 2016Podcast

Robert Internoscia

Le monde invisible, pourquoi pas pour vous?

Mes premiers souvenirs sont à l’âge de 5 ans. Avant cela je ne me souviens de rien, mais vers 5 ans je me souviens demander à ma mère pourquoi mes oncles et mes tantes avaient une couleur autour d’eux et mieux que ça, je lui disais qu’hier oncle Léo était bleu et aujourd’hui il est rose, qu’est-ce qui se passe avec oncle Léo? Ma pauvre maman était bien découragée et me répondait souvent; ne sais pas et parles en pas. Avec le temps je me suis rendu compte que la couleur avait un lien avec l’état d’âme. La visite bleue semblait généralement de bonne humeur, la visite rouge était plutôt impatiente et ceux qui mentaient délibérément avaient beaucoup de foncé autour d’eux comme rouge vin par exemple. J’avais tellement de questions, jamais de réponses. Même qu’on parlait d’enfermer un de mes oncles, car s’il n’avait pas une tumeur au cerveau, il était fou puisqu’il parlait aux anges lui aussi.

Avec le temps j’étais de plus en plus frustré, car personne dans la maison ne voulait me parler de cela, donc vers 17 ou 18 ans j’ai décidé que ça devait arrêter ces folies-là. Je me suis enrôlé dans l’armée. Je croyais que rien ne pouvait être plus terre-à-terre que l’armée et donc mes problèmes de vision seraient tous réglés d’un seul coup. Hélas! Ce n’est pas du tout ce qui s’est passé.

Premièrement, durant les cours de fantassins j’étais bien trop fatigué pour même penser à cela. Ce n’est que plus tard lors des manœuvres en forêt que j’ai réalisé que j’entendais les arbres parler entre eux la nuit lorsque je m’appuyais le dos contre l’un d’eux pour roupiller un peu. Encore de quoi! Je souhaitais juste que ça ne recommence pas.

Deuxièmement, lorsque mes collègues s’appuyaient contre un arbre, leur aura changeait selon l’essence d’arbre et à l’occasion il sortait un être de l’arbre qui s’emmitouflait autour de la personne et l’enveloppait complètement. J’ai donc pu observer plusieurs situations et apprendre à intervenir avec le peuple des arbres. À ce moment-là, j’étais moins frustré, je trouvais cela «cool» même si je n’en parlais jamais à personne.

J’ai quitté les forces armées en 1971 et j’ai écrit un livre sur le peuple des arbres en 2000, intitulé ; A chacun son arbre. Depuis, je présente des conférences, conduit des marches initiatiques en forêt et je fais aussi des lectures de l’aura pour aider les gens à enlever les blocages présents autour d’eux avec l’aide des arbres, la forêt et bien entendu les élémentaux. Un univers à découvrir, venez découvrir cela, c’est cool!

Site web:  magiedelaforet.com

Save

Save

Join the discussion One Comment

  • Josette Bourdage dit :

    J’Ai trouvé cet interview très intéressant. On entend parler quelquefois de ce monde invisible, mais cet entretien m’a accroché.

    Je vais faire attention maintenant et parler aux énergies dans mon entourage, remercier et demander.

    C’est une expérience à tenter… je ne suis pas exactement convertie, mais ça m’apparaît très plausible et surtout intéressant de développer ce côté de ma

    vie. Je crois qu’il n’y a pas de hasard… Merci de nous offrir cette entretien.

Laisser un commentaire

huit − 7 =

Tous droits réservés